Accueil > Champs d’action > Accords de libre-échange > Soirée publique Accord commercial Canada-Europe : Au nom (...)

Soirée publique Accord commercial Canada-Europe : Au nom de qui ?

11 avril 2011

Tandis qu’à Ottawa débutera la 7è ronde de négociations de l’Accord économique et commercial global (AÉCG) et y seront réunis en secret les négociateurs du Canada, du Québec et de l’Europe, le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) vous invite à lever le voile sur les enjeux de cette nouvelle offensive néo-libérale, lors de la Soirée publique « Accord commercial Canada-Europe : Au nom de qui ? ».

QUAND :
le lundi, 11 avril 2011, à 19h00

OÙ :
Centre St-Pierre, salle 200
1212, rue Panet, Montréal (métro Beaudry)

AVEC :
Alfonso Moro, Réseau bi-régional Europe / Amérique latine (Paris, via skype)
Alexandre L. Maltais, Institut de recherche en économie contemporaine (IREC)
Pierre-Guy Sylvestre, Syndicat canadien de la fonction publique/FTQ/RQIC (SCFP)
Claude Vaillancourt, Attac-Québec / RQIC

Animation :
Dominique Daigneault, CCMM-CSN / RQIC

L’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AÉCG) est l’accord le plus dangereux jamais négocié par le Canada. Ses visées vont non seulement plus loin que l’ALÉNA, modèle phare de la libéralisation, de la privatisation et de la déréglementation, mais les élites économiques et politiques cherchent pour la première fois à soumettre à la logique du marché et des investissements étrangers des domaines entiers qui relèvent de la juridiction du Québec et qui représentent les piliers de notre société.

La menace pèse sur nos services entre autres en matière de santé, d’éducation, d’électricité, d’énergies alternatives, de télécommunication, d’eau, de culture, et sur les marchés publics qui y sont associés. L’AÉCG restreindra notre capacité à prendre des mesures qui protègent l’environnement, à mettre en œuvre des politiques qui favorisent l’emploi et le développement local, et il effritera nos politiques publiques en matière d’équité et de répartition de la richesse, ainsi que les droits économiques, sociaux et culturels de la population québécoise.

Notre souveraineté politique, économique, énergétique, alimentaire, environnementale, et culturelle, est en danger. Il est grand temps de briser le déficit démocratique qui entoure la politique libre-échangiste de nos gouvernements et de mettre les vrais enjeux au débat public.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Débattre des actions qu’ensemble nous pouvons entreprendre pour contrer une mondialisation qui ne profite qu’aux entreprises transnationales ?

Ne manquez pas cette soirée publique sur l’AÉCG !

INSCRIVEZ-VOUS SANS TARDER !
en faisant parvenir un courriel à aecg@rqic.alternatives.ca

Faites vite, les places sont limitées !
Inscriptions jusqu’au 6 avril 2011

Lecture recommandée : argumentaire du RQIC sur l’AÉCG, sur http://rqic.alternatives.ca

Voir : http://www.quebec.attac.org/article.php3?id_article=648




ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé