Accueil > Champs d’action > Accords de libre-échange > La fracturation hydraulique N’EST PAS un droit (...)

La fracturation hydraulique N’EST PAS un droit !

8 octobre 2013

Disons à Lone Pine Resources d’abandonner sa poursuite en vertu de l’ALÉNA contre le moratoire du Québec sur la fracturation hydraulique et l’exploitation des gaz de schiste.

Lone Pine, qui caresse le projet d’extraire du gaz par fracturation sous le Fleuve Saint-Laurent, a menacé de poursuivre le Canada en vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). La compagnie demande une compensation de 250 millions de dollars alléguant que le moratoire du Québec viole le « droit » de Lone Pine de pratiquer la fracturation !

Nous ne devrions pas avoir à payer pour protéger l’environnement et notre bien-être. Les communautés, et non pas les entreprises privées, doivent avoir le dernier mot sur la fracturation ou tout autre projet qui menace les sources d’eau potable, l’environnement et la santé publique. On ne devrait pas être pénalisé lorsque l’on dit « NON ! »

Signez la pétition sans tarder !




ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé