Accueil > Médias > Nos communiqués > COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 2 novembre 2007 : Coupures (...)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 2 novembre 2007 : Coupures d’impôts et remboursement accéléré de la dette : fausses priorités

Communiqués, 2 novembre 2007

ATTAC-QUÉBEC déplore les coupures d’impôts et les remboursements massifs de la dette annoncés le 16 octobre par le discours du Trône - confirmés et chiffrés par Ottawa dans l’Énoncé économique du ministère des Finances du 30 octobre.

Étant donné l’ensemble des problèmes de sous-financement des programmes sociaux et des services publics, les dégâts environnementaux et le délabrement des infrastructures, il aurait été plus approprié d’augmenter les transferts vers les provinces. Aussi, il y aurait eu lieu de majorer les postes budgétaires portant sur des besoins relevant du fédéral et/ou de compétence partagée (démarches en vue de contrer le réchauffement global, augmentation des prestations d’assurance-emploi, assainissement des cours d’eau, logement social, entretien des ponts ferroviaires, etc.).

Les sondages indiquent qu’une majorité de CanadienNEs est préoccupée au plus haut point par le réchauffement global et veut que soit renfloué le financement de l’assurance-santé, plutôt que des baisses d’impôts. Ce mini-budget fait fi des priorités des citoyennes et des citoyens.

De plus, dans un contexte de montée des inégalités, la réduction des impôts progressifs, instrument de redistribution de la richesse, nous semble tout à fait déplacée. « Il est notoire que les coupures d’impôts profitent beaucoup plus aux favorisés qu’aux personnes à faible ou à moyen revenu. Le mini-budget annoncé le 30 octobre ne fait qu’accentuer les inégalités. Plus on est riche et plus on dispose déjà de moyens financiers excédant ses besoins, plus l’allégement fiscal est élevé. C’est un non-sens. », avance Raymond Favreau, coordonnateur du conseil scientifique d’ATTAC-Québec.

ATTAC-Québec doute fort du bien-fondé de l’objectif de faire du Canada le pays au plus faible taux d’impôt corporatif de tous les États industrialisés. Chez nous comme aux États-Unis, les coupures d’impôts des dix dernières années n’ont pas préservé les emplois stables relativement bien rémunérés.

Au contraire, les allégements fiscaux ont financé des relocalisations d’usines et de centres de services, rendant l’emploi précaire et faisant stagner le salaire des travailleurs. Les recettes fiscales abandonnées au profit des grosses corporations ont alimenté la spéculation sur les taux de change et sur les taux d’intérêts, les OPA, l’octroi de stock-options et les revenus scandaleux de PDG, contribuant d’autant plus au déséquilibre entre les citoyens et citoyennes et les prédateurs financiers.

ATTAC-Québec voit mal comment ce mini-budget pourrait aider à préserver le Canada en tant que meilleur pays au monde (page 7 de l’Énoncé économique 2007), d’autant plus que déjà, les Nations unies ne lui reconnaissent plus ce statut, lui reprochant de faire trop peu pour éliminer la pauvreté.


ATTAC, l’Association québécoise pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne, est une association citoyenne non-partisane présente dans 40 pays. ATTAC-Québec a été fondée en 2000. Mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action, ATTAC s’applique à faire connaître les enjeux qui accompagnent la mondialisation financière.

- 30 -

Renseignements : Raymond Favreau, ATTAC-QUÉBEC
514-845-7069 - quebec@attac.org



AGIR avec ATTAC !

Adhérez et/ou faites un don Adhérer et/ou faire un don
Le Grain de sable à la radio de CKRL 89,1 FM ! Émission de radio Le Grain de sable
Contactez-nous Nous joindre
Invitez-nous Nous inviter
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion S’inscrire à nos listes de diffusion
Suivez-nous sur YouTube
Suivez-nous sur Facebook


Suivez-nous sur Twitter

ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé