Campagne AGCS : ATTAC-Québec interpelle plus de 50 maires à l’occasion de la Semaine d’action mondiale sur le commerce

Dernières nouvelles, 6 avril 2005

Dans le cadre de sa campagne contre l’Accord général sur le commerce des services (AGCS), ATTAC-Québec s’est jointe à l’appel pour une Semaine d’action mondiale sur le commerce du 10 au 16 avril 2005 et a interpellé plus de 50 maires du Québec afin qu’ils prennent position au sujet de l’AGCS, comme l’ont fait les élus de Montréal et de Québec dans les derniers mois. ATTAC-Québec a également interpellé l’Union des municipalités du Québec, la Fédération québécoise des municipalités et les ministres responsables à Québec et à Ottawa.

Toutes les dernières nouvelles concernant la campagne

Nous vous invitons à appuyer dès maintenant cette initiative et à interpeller vos élus au sujet de l’AGCS. Pour vous y aider, voici :
- la copie de la lettre envoyée par ATTAC à plus de 50 maires du Québec (avec un 4-pages d’information et la résolution de la Ville de Montréal)
- la liste des maires avec leurs adresses (postale et électronique)
- un modèle de lettre d’appui que vous pouvez utiliser et bien sûr personnaliser
- un modèle si vous résidez à Montréal ou à Québec, villes qui ont déjà adopté des résolutions mais à qui vous pouvez aussi signifier votre appui

Si vous procédez par courriel, distinguez-vous par l’objet de votre message car c’est ce qui permet de déjouer les règles de tri des logiciels du gouvernement. ATTAC-Québec souhaiterait garder le compte des envois. Vous n’avez qu’à inscrire quebec@attac.org dans le champ « CCI » prévu à cet effet lors de l’envoi de vos messages.

Merci de participer largement et de diffuser l’information dans vos réseaux. Vous consoliderez ainsi une mobilisation québécoise contre l’AGCS qui ira s’intensifiant d’ici la fin 2005, en lien avec une mobilisation qui est internationale.

Lien direct vers la liste des villes ayant adopté des résolutions AGCS au Québec et au Canada

De plus, comme vous le savez, ATTAC-Québec a consacré sa journée d’étude du 16 avril au thème Où est passé l’argent ? À en croire nos gouvernements, dans un pays riche comme le Canada, il y aurait pratiquement une pénurie de fonds publics entraînant des choix de société difficiles mais obligés. Nous contestons bien sûr cette vision des choses. L’argument du manque d’argent est irrecevable. Celui-ci sert à cautionner des changements sociaux importants, souhaités par de puissants intérêts privés et mettant en péril l’idée même de services publics conçus comme étant le moyen le plus juste de concrétiser les droits fondamentaux des citoyens (droit à l’eau, à l’énergie, à l’éducation, à la santé, etc.). Cela va à l’encontre du modèle politique que nous nous sommes donné : la démocratie. Pour qu’il y ait démocratie réelle et effective, il faut des élus qui représentent le peuple, qui exercent le pouvoir avec transparence dans l’intérêt collectif et qui ne cèdent pas leurs prérogatives à des intérêts privés. Avec l’AGCS à l’OMC et l’Agence des PPP du gouvernement Charest, c’est tout le contraire qui se déroule sous nos yeux.

C’est pourquoi ATTAC-Québec a participé à la Journée nationale d’actions locales et régionales contre les politiques de droite du gouvernement Charest (14 avril 2005 - Réseau de vigilance) et au Forum organisé par D’Abord solidaires sur la question des services publics le 9 avril.

Merci de votre collaboration !

Me Robert Jasmin
Président, Attac-Québec




ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé