Accueil > Médias > Nos communiqués > COMMUNIQUÉ du 2 septembre 2008 - Barack Obama contre les (...)

COMMUNIQUÉ du 2 septembre 2008 - Barack Obama contre les paradis fiscaux

2 septembre 2008

Montréal, le 2 septembre 2008
pour diffusion immédiate

Barack Obama contre les paradis fiscaux

ATTAC-Québec souligne les propos de Barack Obama sur les paradis fiscaux dans son discours d’intronisation à la convention démocrate.

Le candidat démocrate à la présidence des États-Unis a lancé une phrase qui a peu retenu l’attention des observateurs, mais qui pourrait avoir des conséquences considérables sur la vie de millions de citoyens états-uniens, si le candidat élu président peut y donner suite.

Soulignant le besoin de donner à ses compatriotes une éducation et des soins de santé de qualité tout en assurant des baisses d’impôts à la classe moyenne sans toutefois prolonger celles accordées aux plus riches par George W.Bush, Barack Obama a indiqué où il pourrait chercher l’argent nécessaire à ses projets : "Now, many of these plans will cost money, which is why I’ve laid out how I’ll pay for every dime - by closing corporate loopholes and tax havens that don’t help America grow."

Cette affirmation du candidat à la présidence semble claire : il faut s’en prendre aux paradis fiscaux et cesser de tolérer les échappatoires fiscales des grandes corporations. Aux États-Unis, on estime à environ 100 milliards $ les revenus qui échappent à l’État par le biais des paradis fiscaux. Le manque à gagner est considérable et Barack Obama a souligné à quelques reprises, dans des discours antérieurs, à quel point il est injuste que le travailleur moyen paie sa part d’impôt alors que les plus riches y échappent. En février 2007, avec les sénateurs Carl Levin et Norm Coleman, Barack Obama a introduit le projet de loi Stop Tax Haven Abuse Act qui atteste de sa volonté d’agir à ce sujet.

Depuis sa création, ATTAC-Québec s’oppose vivement aux paradis fiscaux qui sont en grande partie responsables de l’appauvrissement des États, qui permettent de laver l’argent du crime et contre lesquels les gouvernements des pays occidentaux refusent de sévir. « Les paradis fiscaux ne servent en rien l’économie, ils ne sont que nuisibles, avance Claude Vaillancourt, secrétaire d’ATTAC-Québec. Ils privent les États de revenus considérables qui pourraient être investis dans des services publics de qualité. »

Élu président, Barack Obama aurait-il le courage de prendre des mesures efficaces contre les paradis fiscaux et le secret bancaire ? Son parti et le Congrès le lui permettraient-ils ? Les paradis fiscaux ne sont pas un mal nécessaire. Une volonté ferme des États-Unis d’agir dans ce dossier pourrait avoir un important effet d’entraînement dans le monde. ATTAC-Québec insiste vivement pour que le sujet des paradis fiscaux soit mis de l’avant lors de la prochaine campagne électorale au Canada et qu’on lui accorde toute l’attention nécessaire.

ATTAC, l’Association québécoise pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne, est une association citoyenne non-partisane présente dans 40 pays. ATTAC-Québec a été fondée en 2000. Mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action, ATTAC s’applique à faire connaître les enjeux qui accompagnent la mondialisation financière.

- 30 -

Renseignements :
Claude Vaillancourt, 514-273-1355
ATTAC-Québec
attacmontreal@sympatico.ca



AGIR avec ATTAC !

Adhérez et/ou faites un don Adhérer et/ou faire un don
Le Grain de sable à la radio de CKRL 89,1 FM ! Émission de radio Le Grain de sable
Contactez-nous Nous joindre
Invitez-nous Nous inviter
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion S’inscrire à nos listes de diffusion
Suivez-nous sur YouTube
Suivez-nous sur Facebook


Suivez-nous sur Twitter

ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé