Si vous avez du mal à afficher l'infolettre, cliquez ici.
Bandeau - ATTAC-Québec
Infolettre du 8 août 2020
 
Agenda
 
Nouvelles
Accords de libre-échange

Lettre ouverte de plus de 300 organisations sur le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE) et les mesures liées à la COVID-19

13 juin 2020

ATTAC-Québec est signataire de cette lettre ouverte qui met en garde contre
une possible vague de poursuites contre les États en raison des mesures prises pour lutter contre la pandémie COVID-19 et la crise économique qui en découle. La lettre propose 6 revendications précises à découvrir en cliquant ici.. Les organismes qui le souhaitent ont jusqu’au 17 juin s’ils souhaitent signer cette lettre.



Échec aux paradis fiscaux

Paradis fiscaux : qu'est-ce que ça mange en hiver un RBE ?

9 juin 2020

Au cours des derniers mois, le collectif Échec aux paradis fiscaux a produit deux mémoires (au provincial et au fédéral) sur la question des bénéficiaires effectifs et s’est prononcé en faveur de la création d’un Registre des Bénéficiaires Effectifs (RBE). Qu’est-ce que ça mange en hiver un RBE ? Consultez ce court dépliant explicatif pour le découvrir ! Vous pouvez le télécharger en cliquant ici.


Accords de libre-échange

Libre-échangisme : la tentation du statu quo

9 juin 2020

Lettre ouverte du nouveau coordonnateur du Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC), Hamid Benhmade, en réaction à une série de textes parus dans La Presse+ et signés Michel Poitevin et Luc Vallée, portant sur la tentation du protectionnisme en temps de pandémie.

« Poitevin et Vallée s’obstinent à défendre des idées qui échappent à l’épreuve des faits. Non, le libre-échange n’a pas extirpé des milliards de personnes de la pauvreté. Non, le protectionnisme n’a pas causé la débâcle boursière de 1929. Non, le libre-échange ne cherche pas tant les « avantages comparés » que de fabriquer le produit là où il permet de réaliser le plus de profit, peu importe les externalités ainsi que les conséquences pour l’environnement et pour les travailleurs et travailleuses. Pour le RQIC et ses organisations membres, il est plus que temps de corriger le tir devant une pareille rhétorique. »

C’est à lire dans La Presse+



Justice climatique

Pour une relance juste !

7 juin 2020

Quelle relance voulons-nous ? Des centaines d’organisations québécoises et canadiennes issues de la société civile, dont ATTAC-Québec, ont signé la déclaration sur les Principes pour une relance juste. Ensemble, elles demandent que ces six principes guident la création, la mise en oeuvre et l’évaluation des plans de relance. Objectif : réaliser collectivement une transition juste et viser une économie faible en carbone tout en assurant le maintien et le renforcement des communautés. #RelanceJuste

👉 http://relancejuste.ca


Échec aux paradis fiscaux

COVID-19, paradis fiscaux et taxation du numérique : sonnons la fin de la récréation !

Médias, 20 mai 2020

Lettre ouverte du collectif Échec aux paradis fiscaux, parue dans Le Nouvelliste le 13 mai 2020

« La semaine dernière, dans l’enceinte du parlement canadien, s’est transportée l’idée d’assortir l’aide des gouvernements aux entreprises, de conditions relatives aux paradis fiscaux. Les commentaires contradictoires du premier ministre du Canada se sont apparentés à un exercice de style bien plus qu’à une réelle volonté de rétablir l’équité fiscale. Nous avons eu droit au même type de discours lors du lancement du programme d’aide aux grandes entreprises ce lundi.

Pourtant, le consensus de la population est assez unanime : bien que l’aide directe aux travailleurs et travailleuses soit essentielle, il est immoral que l’argent des contribuables, investi pour soutenir les emplois et l’économie dans le cadre de la crise sanitaire, serve à des entreprises qui évitent l’impôt. » Lire la suite



Accords de libre-échange

OMC : 400 organismes à travers le monde demandent de suspendre toutes les négociations commerciales

5 mai 2020

ATTAC-Québec compte parmi les 400 signataires de cette lettre ouverte adressée aux ministères du commerce et à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), pour demander la suspension de toutes les négociations de traités commerciaux et d’investissement pendant la pandémie.

« Compte tenu de cette priorité claire et urgente, nous sommes choqués que certaines négociations commerciales se poursuivent encore à l’OMC, ainsi qu’au niveau bilatéral et régional, en utilisant les technologies virtuelles. De nombreux pays en développement et pays les moins avancés ne peuvent pas participer, étant donné la fracture numérique et la nécessité de concentrer toutes les ressources gouvernementales sur cette urgence de santé publique. (...) La première et seule priorité pour les négociateurs commerciaux à l’heure actuelle devrait être de supprimer tous les obstacles, y compris les règles de propriété intellectuelle, dans les accords existants qui empêchent un accès rapide et abordable aux fournitures médicales, telles que les médicaments, les appareils, les diagnostics et les vaccins vitaux, et la capacité des gouvernements à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire face à cette crise. » Lire la lettre et la liste des signataires



AGIR avec ATTAC !