Accueil > Médias > Nos communiqués > Pour protéger le climat, il faut se libérer du pétrole, (...)

Pour protéger le climat, il faut se libérer du pétrole, de l’austérité et du libre-échange !

Communiqués, 8 avril 2015

Pour diffusion immédiate

ATTAC-Québec participera à la Marche Action-Climat à Québec le 11 avril aux côtés du Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) pour faire le lien avec les accords de libre-échange qui menacent les droits des peuples et l’environnement. Cette action s’inscrit dans le cadre plus large de la Journée mondiale d’action contre les traités de libre-échange et d’investissement. du 18 avril. Votre organisme peut se joindre aux organismes et réseaux qui appuient cet appel. Voir aussi la liste des actions.

« Nous disons non au pétrole ultra polluant des sables bitumineux. Le Québec ne devrait pas appuyer cette production, pas plus que l’Europe qui a fini par accepter de l’importer afin de favoriser la conclusion de l’Accord économique et commercial global (AÉCG) avec le Canada dont bénéficieront ses multinationales. Résultat : les pipelines qu’on veut imposer au Québec à grand risque afin de desservir ce marché et d’autres, et des multinationales qui pourront profiter de l’AÉCG pour réduire et contester nos lois environnementales. C’est irresponsable de la part de nos gouvernements. Par ailleurs, on ne peut prétendre se préoccuper du climat et encourager le développement durable tout en imposant des mesures d’austérité qui aggravent la perte d’expertise gouvernementale et affaiblissent les groupes écologistes et communautaires, comme le fait le gouvernement Couillard », indique Claude Vaillancourt, président d’ATTAC-Québec. Lire la suite

Pour l’association, il n’est pas possible de développer une société plus juste et écologique si les lois que nous nous donnons par des processus démocratiques peuvent être contestées par des multinationales devant des tribunaux privés anti-démocratiques. Elle rappelle le cas aberrant de LonePine Resources qui poursuit le Canada, en utilisant le paradis fiscal du Delaware aux États-Unis, pour contester le moratoire sur le gaz de schiste au Québec.

C’est un problème aussi s’il devient impossible d’inclure des critères écologiques et sociaux dans un nombre croissant de contrats publics en raison des règles d’un accord commercial. Le cas de l’Ontario en atteste, la province ayant été condamnée par un tribunal privé pour avoir voulu, par le Green Energy Act, favoriser les fournisseurs locaux dans le domaine de l’énergie verte.

Économie verte : pièges et alternatives
ATTAC-Québec met aussi en garde contre une « économie verte » qui est, à plusieurs égards, une fausse solution aux changements climatiques et sans qu’on admette que les accords de libre-échange nuisent de plus en plus à la souveraineté environnementale des États et des collectivités.

« L’économie verte est à bien des égards un capitalisme vert où le secteur privé et l’industrie financière dominent et imposent une logique marchande. Or, pour protéger la nature et les biens communs, il faut sortir de cette logique et imposer une règlementation contraignante efficace, pas marchander des droits de polluer comme on le fait actuellement », précise Dominique Bernier, membre du CA de l’association. Elle prononcera une conférence lors de la journée d’étude intitulée « Économie verte : pièges et alternatives », qui se tiendra à Montréal le 18 avril, organisée par le Centre justice et foi, en collaboration avec ATTAC-Québec.

Fondée en 1998 en France, ATTAC, l’Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne, est une association citoyenne non partisane présente dans 40 pays. Depuis 2000, ATTAC-Québec s’applique à faire connaître les enjeux qui accompagnent la mondialisation financière. Elle milite en faveur de la justice fiscale et contre les accords de libre-échange pour revendiquer le droit démocratique des peuples à défendre le bien commun. L’association fait partie, entre autres, du Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC), de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, du collectif Échec aux paradis fiscaux et de la Coalition Eau Secours.

30-
Source : ATTAC-Québec, (514) 576-1355 cell.
quebec@attac.org
Twitter :https://twitter.com/ATTACQuebec
www.quebec.attac.org
Facebook : http://www.facebook.com/ATTAC.Quebec



AGIR avec ATTAC !

Adhérez et/ou faites un don Adhérer et/ou faire un don
Le Grain de sable à la radio de CKRL 89,1 FM ! Émission de radio Le Grain de sable
Contactez-nous Nous joindre
Invitez-nous Nous inviter
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion S’inscrire à nos listes de diffusion
Suivez-nous sur YouTube
Suivez-nous sur Facebook


Suivez-nous sur Twitter

ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé