Accueil > Médias > Nos communiqués > COMMUNIQUÉ du 22 février 2010 - Le Canada et la taxe sur (...)

COMMUNIQUÉ du 22 février 2010 - Le Canada et la taxe sur les transactions financières : une opposition inacceptable

Communiqués, 22 février 2010

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

ATTAC-Québec désapprouve fortement le gouvernement conservateur de Stephen Harper qui a annoncé qu’il s’opposera à toute forme de taxe sur les transactions financières lors du prochain G20.

Les Conservateurs rejettent radicalement la taxe internationale que promeut ATTAC et dont l’objectif est de lever d’importants fonds pour l’aide au développement et limiter une spéculation hors contrôle qui a provoqué de nombreuses crises.

Et surtout, ils détournent le sujet et font de la désinformation. Ils prétendent devoir protéger les banques canadiennes de toute taxe internationale, sous le prétexte qu’elles sont bien réglementées.

Or, le gouvernement conservateur ne peut en rien se targuer de cette réussite, lui qui a toujours défendu la déréglementation tous azimuts. Cet état des choses relève plutôt des gouvernements précédents et de l’assurance d’une concurrence réduite dans le système bancaire canadien. Cette situation de monopole permet aux banques d’engranger de juteux profits. Il est tout à fait justifié que celles-ci soient soumises à des taxes internationales.

« Le gouvernement conservateur de Stephen Harper semble avoir une incommensurable capacité de nuisance, avance Claude Vaillancourt, coprésident d’ATTAC-Québec. Il fait reculer la lutte contre le réchauffement climatique en défendant les intérêts des compagnies pétrolières. Voilà maintenant qu’il s’attaque aux pauvres de la planète, qui paient un prix injuste pour cette crise, en s’opposant agressivement à toute forme de taxe visant le secteur de la finance. »

La capacité de nuisance du Canada est d’autant plus grande que le pays présidera la prochaine rencontre du G20, en juin prochain, à Toronto.

Les Conservateurs avancent à contre-courant. Ils souhaitent miner le travail de longues années de nombreuses organisations de la société civile, dont ATTAC, pour implanter cette taxe. Ils s’y appliquent avec acharnement, même si celle-ci a été appuyée par des chefs d’États, comme Gordon Brown, Nicolas Sarkozy, Angela Merkell, des économistes et financiers de renom, des syndicats, dont la Confédération syndicale internationale (CSI).

Les Conservateurs n’ont pourtant rien à proposer en échange d’une taxe internationale sur les transactions financières pour s’attaquer au problème de la pauvreté dans le monde, lutter contre les causes et les conséquences de la crise sur les populations et les effets du réchauffement climatique.

Victime d’un aveuglement idéologique qui affecte tous les dossiers qu’il traite, le gouvernement conservateur, une fois de plus, agit de façon honteuse et montre sa servitude devant l’élite financière.

ATTAC, l’Association québécoise pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne, est une association citoyenne non-partisane présente dans 40 pays. ATTAC-Québec a été fondée en 2000. Mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action, ATTAC s’applique à faire connaître les enjeux qui accompagnent la mondialisation financière.

- 30 -

Source : Claude Vaillancourt, ATTAC-Québec
Tél. : 514-279-7364
quebec@attac.org
www.quebec.attac.org



AGIR avec ATTAC !

Adhérez et/ou faites un don Adhérer et/ou faire un don
Le Grain de sable à la radio de CKRL 89,1 FM ! Émission de radio Le Grain de sable
Contactez-nous Nous joindre
Invitez-nous Nous inviter
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion S’inscrire à nos listes de diffusion
Suivez-nous sur YouTube
Suivez-nous sur Facebook


Suivez-nous sur Twitter

ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé