Accueil > Solidarités > ATTAC-Québec donne un appui sans réserve aux revendications

ATTAC-Québec donne un appui sans réserve aux revendications du mouvement étudiant

17 mars 2005

Parce que la répartition de la richesse au Québec passe aussi par l’aide financière accordée aux étudiantes et aux étudiants

Parce que l’État a le devoir de répartir la richesse et d’offrir des services publics accessibles à tous, l’Association pour la Taxation des Transactions Financières pour l’Aide aux Citoyens (ATTAC-Québec) appuie sans réserve les revendications du mouvement étudiant, qui visent, entre autres, à réclamer le retrait de la ponction de 103 millions de dollars dans l’aide financière accordée aux étudiants. Alors que les profits des entreprises continuent d’augmenter et que les impôts payés par les mieux nantis et les entreprises diminuent, il est inacceptable que le Premier Ministre et ses acolytes proposent de couper dans l’aide financière aux étudiants les plus démunis. ATTAC-Québec soutient le mouvement étudiant car l’éducation demeure un élément central de la formation citoyenne et, en ce sens, il est impératif qu’elle soit accessible à tous. La vitalité de l’esprit critique au sein de notre société et notre culture en dépendent.

ATTAC-Québec a toujours revendiqué la nécessité que chacun (particulier ou entreprise) paie sa juste part afin que l’État puisse correctement répartir la richesse et ait les moyens de garantir le bien commun. Ce n’est pas en endettant davantage des étudiants ou en décourageant les autres d’avoir accès à l’enseignement supérieur que nous cheminerons vers l’égalité et la solidarité. Comme le soulignait le Réseau de vigilance dans une lettre envoyée au gouvernement Charest : "nous invitons M. Audet à ne surtout pas baisser les impôts car le développement économique du Québec exige le maintien d’un taux d’imposition qui accorde à l’État les moyens nécessaires d’assumer ses responsabilités en matière de services publics, de protection des droits sociaux et de redistribution de la richesse. " D’autant plus que le prétexte des coupures d’impôts, c’est-à-dire, "la création d’emplois" est une hypothèse sans fondement dans les faits, qui relève de la pure idéologie bushienne.

ATTAC-Québec




ATTAC-Québec Plan du site Suivre la vie du site Espace privé